• Delphine FRANCOIS

Desserrez vos dents !

Au fil des années au cabinet, je vois défiler bon nombre de patients avec des douleurs/raideurs aux cervicales, des maux de tête, des troubles digestifs, ... et souvent il y a un facteur commun : le stress qui entraîne pour une majorité de serrer des dents !





En plus de ne pas être terrible pour vos dents (demandez à votre dentiste : dents limées, émaille qui saute, ....), c'est aussi très mauvais sur le reste du corps.


En temps normal, nous sommes censés serrer des dents seulement lors de la déglutition et de la mastication. Le reste du temps nos muscles masticateurs sont donc au repos MAIS si l'on a pour habitude de serrer des dents en permanence alors nous ne laissons jamais nos muscles tranquilles. Or la mâchoire est un des capteurs principaux de notre posture. Si vous avez un dysfonctionnement à ce niveau pour X raison (manque d'une dent, asymétrie des articulations temporo-mandibulaires, port d'un appareil dentaire, plombage...), il est alors en permanence actif et met en dysfonctionnement votre posture en permanence.


Pour faire simple, la compression des muscles masticateurs engendre une diminution de la mobilité du reste du crâne et donc une moins bonne circulation des fluides et des influx nerveux, de laquelle résulte des maux de tête, des sinusites, des sensations d'oreilles bouchées, mais également de part les nerfs qui innervent toute cette zone, une plus grande tension des muscles sous-occipitaux (les petits muscles très costauds qui maintiennent la tête à la base du crâne) qui eux mêmes compriment les foramens jugulaires (non barbare de deux petits trous de chaque côté du crâne par lesquels passent entre autres les nerfs crâniens glosso-pharyngiens, nerfs vagues ou pneumogastriques ainsi que les nerfs spinaux). Ces nerfs ont des rôles important au niveau viscéral, oreille moyenne, gustation, des glandes parotides, de la fréquence cardiaque, de la langue, des trapèzes, des muscles sterno-cléïdo-mastoïdiens ...... Et donc il peut découler des nombreux symptômes, d'un simple serrage de dents que l'on pense anodin !


Terminé le "mâchage" de chewing-gum intempestif ! Prenez conscience du fait que vous serrez les dents quand vous êtes contrarié, stressé, agacé, concentrés, ... Et puis bien sûr, on en parle à son ostéopathe et à son dentiste !


Primo, quand vous prenez conscience que vous êtes en train de serrer des dents, obligez-vous à relâcher la pression. Puis massez-vous pendant quelques secondes au niveau des muscles masticateurs (masséters et temporaux). Faites également cet auto-massage tous les matins au réveil pendant 30 secondes et le soir avant d'aller vous coucher.

Ensuite vérifiez où est positionnée votre langue. Elle ne doit ni être en bas, ni être contre les dents mais la pointe de la langue doit être collée au palais (article spécifique ici !).


Apprenez à vous détendre et à prendre soin de vous (yoga, stretching, méditation, kinésiologie, ....) et/ou faites appel à des professionnels avec des gouttières pour le bruxisme ou de la rééducation maxillo-faciale avec votre kinésithérapeute.


Et dernier conseil mais pas des moindre : faites tester vos réflexes archaïques : réflexe de peur de Moro, réflexe palmentonnier de Babkin, RTAC, ....


Vos douleurs, vos troubles digestifs, vos maux de tête et vos dents vous diront merci !



Palais Thermal

79 avenue de la Marne

64200 - Biarritz

© 2016 Tous droits réservés à Delphine FRANCOIS, Ostéopathe D.O.

 

Tél : 05 59 85 39 68

  • Doctolib
  • Facebook Social Icône
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now