Palais Thermal

79 avenue de la Marne

64200 - Biarritz

© 2016 Tous droits réservés à Delphine FRANCOIS, Ostéopathe D.O.

 

Tél : 05 59 85 39 68

  • Doctolib
  • Facebook Social Icône
  • Delphine FRANCOIS

Mon enfant a des difficultés scolaires : et si je faisais le bilan de ses réflexes archaïques ?



Mon enfant se retrouve en difficulté scolaire : troubles de la concentration, problèmes de mémorisation, difficultés d'apprentissage, activités manuelles fines difficiles : écriture, découpage, dessin, ..., maladresse, hyperactivité, dyslexie, dyspraxie, dyscalculie, ....


Et si je faisais le bilan de ses réflexes archaïques ?


Les réflexes archaïques indispensables lors des premiers mois de vie pour la survie et l'acquisition des schèmes moteurs de base doivent ensuite s'intégrer complètement en étant alors inhibés. Ce n'est pas toujours le cas. Parfois, les réflexes archaïques sont rémanent et deviennent alors un frein à l'apprentissage et au développement moteur, cognitif et émotionnel.


Tout simplement, ces réflexes non intégrés doivent être compensés physiquement en permanence, dépensant ainsi beaucoup d'énergie au détriment de l'énergie mise pour l'apprentissage.


Prenons un exemple simple : le réflexe d'agrippement.

Si vous mettez votre doigt dans la main d'un nourrisson, il vient serrer votre doigt, non pas par affection mais bien par réflexe. En grandissant, ce réflexe disparaît. Plus tard, si on met le doigt dans la main d'un enfant ou d'un adulte, il n'y a aucune réponse motrice. Le réflexe ne sera actif qu'en état de stress majeur. Par exemple en voiture ou en bus, lors d'un gros freinage, vous venez alors vous agripper à quelque chose (poignet ou autre). Si une réponse motrice est activée hors stress majeur alors le réflexe n'est pas intégré. La stimulation de ce réflexe (par exemple l'appui d'un stylo dans la main ou la fourchette), vient activer ce réflexe de façon continue. Difficile alors d'avoir une motricité fine, de tenir le stylo ou la fourchette de façon appropriée et en plus de ça c'est fatigant.




Il en va de même pour nombre de réflexes. L'accumulation de réflexes archaïques non intégrés devient alors un véritable frein à l'apprentissage.

Avec un bilan des réflexes archaïques, on peut alors cibler les réflexes non intégrés et les travailler lors de séances en cabinet (généralement entre 3 et 5 espacées de 6 semaines les unes des autres) et avec 5 minutes d'exercices ludiques quotidiens.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now